Actualités

Week-end du 15 août : bilan des contrôles routiers

 
 
Week-end du 15 août : bilan des contrôles routiers

Pour la sécurité de tous, et à la demande du préfet de la Charente, les forces de l’ordre ont multiplié les opérations de contrôles sur l’ensemble des routes du département durant tout le week-end du 15 août.

À cette occasion, 433 infractions ont été relevées dont :

  •  66 pour vitesse excessive (dont 3 délictuelles) + 295 par contrôles sanction automatisé (CSAConseil supérieur de l'audiovisuel) ;
  •  11 pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique dont 4 délictuelles ;
  •  6 pour conduite après usage de stupéfiants. Au total, 16 mesures de rétention de permis de conduire ont été prononcées. 

 Face à ce constat, le préfet de la Charente lance un nouvel appel à la prudence et au civisme de tous. Durant les prochains week-end de fin de congé estival, les forces de l’ordre resteront particulièrement mobilisées sur nos routes pour protéger les usagers et sanctionner tout comportement inadapté.


Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, les forces de police et de gendarmerie sont mobilisées tout l’été sur les routes charentaises afin de veiller à la sécurité des conducteurs et de leurs passagers. Elles agissent sans relâche et continûment sur le terrain, pour lutter contre les comportements dangereux sur la route.

À la veille du long week-end du 15 août, traditionnellement marqué par un fort trafic routier, les contrôles seront renforcés pour permettre aux vacanciers d’effectuer leur trajet en toute sécurité. Les services seront présents sur le terrain, notamment dans les secteurs dAngoulême, Chasseneuil, Confolens, Cognac, Ruffec, Barbezieux, Champagne-Mouton...

Les contrôles porteront notamment sur les deux-roues motorisés, les vitesses excessives et les conduites sous emprise d'alcool et de stupéfiants.

3 personnes ont perdu la vie depuis le début la période estivale. le 10 août dernier, une fillette de 7 ans a gravement été blessée dans un accident survenu à Condéon. L’État reste donc plus que jamais mobilisé pour éviter à de nouvelles familles de connaître de tels drames.

 Le préfet de la Charente appelle donc les conducteurs à la plus grande prudence et au strict respect du code de la route  : la petite infraction de l’un peut être le grand drame de l’autre.