L'utilisation des zones d'inondation potentielles (ZIP) en gestion de crise inondation

 
 
.

Une zone d’inondation potentielle (ZIP) caractérise un scénario hypothétique d’inondation correspondant à une hauteur d’eau atteinte à l’échelle d’une station de référence. Il s’agit de la représentation en plan de l’enveloppe maximale d’une inondation. Les ZIP sont en général produites en même temps que les ZICH (zones iso-classes de hauteurs d’eau) qui représentent la même inondation que les ZIP, mais qui contiennent l’information supplémentaire de la hauteur d’eau au-dessus du terrain naturel.

Ces données ne se substituent en aucun cas :

• aux données cartographiques réglementaires produites dans le cadre de Plan de Prévention du

Risque Inondation (PPRi)

• aux cartographies informatives produites dans le cadre d’atlas de zone inondable ou de la Directive Inondation.

Elles sont simplement informatives et ont une visée de sensibilisation au risque et de préparation à la gestion de crise.

Les ZIP ne traitent que du réseau surveillé par l’État arrêté par le schéma directeur de prévision des crues (SDPC), qui correspondent également aux tronçons visualisables sur Vigicrues.fr. Les affluents non surveillés par l’État peuvent être suivis localement par des syndicats mixtes de bassins versants.

Les ZIP sont le résultat de modélisations basées sur des hypothèses relatives à l’hydrologie et aux conditions d’écoulement et donc entachées d’incertitudes.

D’autres phénomènes d’inondations non pris en compte dans les ZIP peuvent être observés sur le terrain (débordements au droit de petits affluents du cours d’eau principal, phénomènes d’eau stagnante due à la saturation des sols ou à la remontée d’eau issue de nappes phréatiques et de réseaux, etc.).

Une plaquette de sensibilisation, un livret d’exploitation des cartographies ainsi qu’un guide de réalisation du volet inondation des PCS sont disponibles afin d'aider à l'exploitation de ces cartographies.